Kill Bill 1,
Quentin Tarantino.
On retrouve les caractéristiques d'un grand Tarantino.
 
De la tension, des jurons, de l'action, du sang... à profusion (et non pas perfusion), une bande son très maîtrisée, qui rythme ce film quand il faut, tandis que pour d'autres scènes, un silence de mort s'impose pour en conserver l'intensité.
 
On sent l'hommage rendus aux  films de samouraïs de bout en bout mais aussi leur folie sanguinaire...  
Les dialogues sont moins percutants que dans Pulp Fiction, l'accent est mis davantage sur l'action et les combats effrénés, servant cette histoire de vengeance avec brio.
  
Bang Bang ! (My Baby Shot Me Down) 
Tarantino nous assomme avec cette première partie de son célèbre diptyque.
 
Gaëtan.
 
OPAC Recherche Simple

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir